PORTRAIT ERIC CHEVILLARD

Eric Chevillard

Véritables « machinations lexicales », les romans qu’Eric Chevillard publie depuis Mourir m’enrhume (Minuit, 1987) ne se racontent pas. Ils déforment et réforment sans cesse les codes du genre, en confrontant la logique à l’absurdité du réel. De La nébuleuse du crabe (Minuit, 1993) à L’explosion de la tortue (Minuit, 2019)les titres dessinent un bestiaire humoristique. Dans Zoologiques, (Fata Morgana 2020), il observe la communauté de destin de tous les habitants de la terre.

Bibliographie : Du hérisson (Minuit, 2002), Sans l’orang-Outang (Minuit, 2007), Iguanes et moines (Fata Morgana, 2011).

Pour aller plus loin…

« Le roman reptilien d’Eric Chevillard [L’Explosion de la tortue] n’est pas seulement un feu d’artifice comique et un brillant exercice de style. Il offre une précieuse mise en abîme de la création littéraire, doublée d’une variation mélancolique et amusée sur nos rapports faussés à la nature et sur la vacuité de l’existence. » Les Echos, Philippe Chevilley, janvier 2019.